Home / Actualités technologiques / Transformation numérique en Afrique : Un challenge pour la formation et l’emploi ?

Transformation numérique en Afrique : Un challenge pour la formation et l’emploi ?

L’Afrique est aujourd’hui l’un des hubs les plus innovants au monde dans beaucoup de secteurs comme la finance, l’agriculture et l’éducation. Il faut dire que les besoins dans tous ces secteurs sont énormes ce qui ouvre la porte à des opportunités considérables. Pas étonnant donc que les startups africaines attirent de plus en plus d’investisseurs avec plus de 550 millions de dollars levés par les jeunes pousses en 2017.

L’Afrique de demain sera inévitablement digitale mais pourrait tendre vers une augmentation exponentielle de l’inadéquation formation/emploi si la transformation numérique de l’Afrique n’est pas corrélée a une évolution du contenu des formations et l’orientation donnée à certains métiers. De la même manière dont les innovations sont intégrées à l’apprentissage (MOOC, mobile learning, …) pour résoudre le problème lié au manque d’infrastructures et à la croissance démographique, il faut que les formations s’adaptent aux nouveaux métiers qui voient/verront le jour. En effet, 80% des futurs métiers sont encore non connus.

Mobile Banking/Mobile Money – De nouvelles offres qui ont besoin de nouvelles compétences !

La prise de pouvoir du mobile money et du mobile banking sur le continent implique de repenser les métiers de la banque à toutes les échelles et donc la formation traditionnelle fournie à nos jeunes dans ce secteur. En effet, du chargé de clientèle au rôle managérial les fiches de poste changent pour s’adapter à une clientèle mieux informée et moins présente aux guichets.

Si avant les banques collectaient peu ou pas de données clients, aujourd’hui les bases de données marketing et commerciales des banques et fournisseurs de services de paiement mobiles explosent. Ceci ouvre la porte à tous les métiers liés au Big Data qui a encore une offre de formation très faible sur le continent.

Le développement du mobile banking et du mobile money règle un problème plus global qui est l’inclusion financière sur le continent. Il s’agit là d’un outil de développement fort qui a permis de disrupter de nombreux autres secteurs à l’instar du E-commerce qui est en pleine expansion, les médias, la santé, l’agriculture et la musique entre autres.
Les nouveaux services financiers ne sont qu’un exemple d’innovation parmi tant d’autres dans un contexte plus global de digitalisation de l’Afrique. Mais pourquoi la formation doit-elle également évoluer en Afrique ? Et bien, pour deux raisons :
• La première : le digital ouvre la porte à de nouvelles opportunités, de nouveaux comportements chez les utilisateurs et donc de nouvelles attentes et compétences.
• La deuxième : le digital permet aux entreprises de croître plus rapidement, il est donc nécessaire de former plus, plus rapidement et plus efficacement.

Anticiper les besoins futurs est d’autant plus un challenge pour le continent à 2 milliards d’habitants d’ici à 2050!

Wilfried Tsoblefack
Cercle de réflexion du Club Efficience

Check Also

Le Kenya mise à plein sur les énergies renouvelables

Dans le secteur de l’énergie, le Kenya a accompli des pas de géant en moins …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *