Home / Actualités économiques / Transformer la Zambie : Politiques visant à favoriser l’industrialisation et le développement

Transformer la Zambie : Politiques visant à favoriser l’industrialisation et le développement

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) en collaboration avec le Ministère zambien du commerce et de l’industrie et le Bureau sous-régional pour l’Afrique australe de la Commission économique pour l’Afrique ont organisé un atelier de deux jours à Lusaka sur le thème « Transformer la Zambie : des politiques pour favoriser l’industrialisation et le développement ».

Dans son allocution d’ouverture officielle, la Secrétaire générale du Ministère du commerce et de l’industrie, Mme Kayula Siame, signale que le thème est tout à fait approprié dans la mesure où il s’agit d’une période où la croissance économique de la Zambie et l’avenir de millions de communautés zambiennes sont étroitement liés à une industrialisation accélérée et l’exploitation des chaînes de valeur ont constitué un puissant moyen de prospérité ».

L’atelier de Lusaka est le quatrième atelier similaire aux précédents et qui se sont déroulés à Pretoria, en Afrique du Sud en mars 2017, à Dar es Salaam, en Tanzanie en décembre 2017 et à Maputo, au Mozambique en mai 2018. Ces ateliers font partie d’un projet triennal financé par le Compte pour le développement des Nations Unies et visant à soutenir le développement de chaînes de valeur régionales en Afrique australe et à renforcer les capacités des parties prenantes en matière de politique industrielle.

Prenant la parole lors de l’ouverture de l’atelier, M. Oliver Maponga, Chargé des affaires économiques au Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique australe (BSR-AA), souligne que « un développement socioéconomique avec une transformation structurelle exigent la participation active des Petites et moyennes entreprises ». Il évoque les opportunités offertes par la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) et souligne la nécessité d’avoir une approche régionale à la conception et à la stratégie de la politique industrielle et à une stratégie permettant de tirer profit des économies d’échelle réalisées dans les différentes chaînes de valeur. Maponga note que l’orientation fournie par la stratégie d’industrialisation et la feuille de route de la SADC est essentielle dans l’approche régionale du développement de la chaîne de valeur.

L’objectif spécifique de cet atelier était de renforcer les capacités en matière de politique industrielle et de faciliter le dialogue entre toutes les parties prenantes. M. Piergiuseppe Fortunato, Chargé des affaires économiques à la CNUCED, donne un aperçu du processus de transformation structurelle et de ses liens avec le développement. Il dotera les participants de politiques essentielles susceptibles d’accélérer la transformation progressive des économies.

La présentation de M. Aaron Mutale, Économiste en chef au Ministère du commerce, sur les anciennes politiques industrielles de la Zambie, les enseignements tirés et le cadre actuel de l’industrialisation dans le pays complète la vue d’ensemble de la CNUCED. Le cadre zambien est conforme aux efforts régionaux visant à revitaliser le secteur industriel afin de stimuler la croissance et la transformation économiques en favorisant le développement grâce à une base industrielle intégrée au sein de la SADC. L’exploitation des synergies régionales dans la production à valeur ajoutée, l’amélioration de la compétitivité des exportations et la collaboration dans le développement de chaînes de valeur régionales pour divers produits de base sont des actions clés de l’industrialisation.

La dernière journée de l’atelier a été consacrée à des présentations et à des discussions sur des expériences pratiques dans les chaînes de valeur des produits de base agricoles et minéraux par le BSR-AAS et d’autres experts.

NATIONS UNIES

Check Also

Une hausse de l’inflation mondiale pourrait peser sur les économies en développement et émergentes

Selon une étude approfondie, les forces mondiales sont en grande partie responsables du recul de …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *