Home / Actualités économiques / Namibie : l’extension du port de Walvis Bay est bien engagée

Namibie : l’extension du port de Walvis Bay est bien engagée

Un nouveau terminal à conteneurs va permettre à la Namibie de devenir un pôle logistique régional et une passerelle vers les marchés internationaux

Le bruit de la mer et le claquement des vagues accompagnent un bateau sur le point d’accoster à Walvis Bay, où des grues s’apprêtent à décharger les lourds conteneurs qu’il transporte et à les déposer sur les quais. Bienvenue au port de Walvis Bay, le seul port en eau profonde de Namibie capable d’accueillir de gros navires.

Plus important port commercial de Namibie, Walvis Bay sert de base logistique à différentes industries de ce pays d’Afrique australe.

La Namibie, dont la population est estimée à 2,59 millions d’habitants, devrait également devenir un pôle logistique régional grâce à l’extension en cours du port de Walvis Bay, répondant ainsi à l’aspiration stratégique du plan national Vision 2030.

Le projet comprend la construction d’un nouveau terminal à conteneurs sur une surface de 40 hectares de terres récupérées sur la mer. De quoi permettre de développer encore davantage les échanges commerciaux durables entre la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et le reste du monde.

Situé sur la côte ouest de l’Afrique, ce port ainsi modernisé et agrandi facilitera et accélérera le trafic commercial entre l’Afrique australe, l’Europe, l’Asie et les Amériques, avec l’ambition de devenir la plaque tournante des échanges commerciaux dans la région.

Grâce à un prêt de 2 982 milliards de rands sud-africains (300 millions de dollars américains environ) que lui avait accordé la Banque africaine de développement en 2013 et qui représentait 87,6 % du coût total du projet, le nouveau terminal à conteneurs modernes du port de Walvis Bay devrait voir ses capacités de manutention s’accroître, de 355 000 unités d’EVP (équivalent vingt pieds) aujourd’hui à 1 005 000 EVP.

Sa construction devrait s’achever en juin 2019 : les travaux d’agrandissement sont déjà finalisés à plus de 85 %, et les activités accessoires suivront. Le port profitera directement à la population, au gouvernement et au secteur privé de Namibie, ainsi qu’aux pays de la région de la SADC, en particulier l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, la République démocratique du Congo, la Zambie et le Zimbabwe.

Les parties prenantes et les bénéficiaires du projet, notamment les secteurs du commerce et de la logistique ainsi que les consommateurs et les exportateurs nationaux, régionaux et internationaux sont confiants et optimistes quant aux perspectives économiques futures.

« Cet agrandissement va créer plus de possibilités d’emploi pour tous ici, se réjouit Caylin Luhzane Wimaar, agent de dédouanement et de transit au port. Nous avons encore beaucoup de travail. C’est l’occasion pour d’autres de découvrir ce domaine et de profiter d’opportunités d’emploi accrues. »

George Doeseb, grutier sur le port

George Doeseb, 49 ans, est grutier sur le port depuis dix ans. Né à Walvis Bay, il a toujours voulu y travailler. Il a vu le port s’engorger, et il est enthousiasmé par les travaux d’extension de ses capacités, qui apporteront de meilleurs emplois et des revenus plus importants, lui permettant de payer les frais de scolarité de ses deux enfants et d’améliorer le quotidien de sa famille.

« Les travaux en cours me satisfont beaucoup, parce que je vais apprendre à utiliser de nouvelles technologies et je pourrai économiser de l’argent. Je peux devenir opérateur en chef et mes revenus vont fortement augmenter», assure-t-il.

Des capacités supplémentaires de fret induiront une réduction des coûts du transport des marchandises achetées en Namibie et dans les pays limitrophes, qui représentent environ 14 % du prix total des marchandises – contre 5 % au niveau international.

« Je pense que cette extension est une très bonne nouvelle pour le secteur, et pour nous en tant qu’entreprise », affirme Philip Coetzee, directeur général de Woker Freight Services, l’une des plus anciennes entreprises de logistique d’Afrique australe. « Elle va entrainer une augmentation des volumes d’activité et des flux de marchandises, ainsi que l’arrivée de nouveaux produits. Donc, c’est vraiment un résultat positif. »

L’appui de la Banque va permettre l’achat d’équipements portuaires modernes et d’assurer la formation des pilotes et des exploitants du nouveau terminal. Le financement du projet prévoit également une subvention pour soutenir les volets logistique et renforcement des capacités. Sont prévues dans ce cadre la préparation de l’étude du Plan directeur national de la logistique, l’assistance technique et le renforcement des capacités du Corridor Group de Walvis Bay, ainsi que la formation des transitaires, en particulier du personnel féminin. Cinquante et une personnes ont d’ores et déjà suivi une formation et obtenu leur diplôme en avril 2018, dont 24 femmes. Ces résultats ont suscité un débat sur l’organisation de formations similaires.

En finançant ce projet, la Banque s’associe à l’ambition du gouvernement namibien d’accroître la capacité et l’efficacité des opérations du port de Walvis Bay pour répondre à la demande croissante des services de fret dans la région.

« Sans la Banque africaine de développement, nous n’aurions pas pu disposer des fonds nécessaires à la réalisation du projet. Aussi, nous considérons la Banque comme un partenaire très important », explique Elzevir Gelderbloem, responsable de l’administration portuaire et des services d’ingénierie à l’Office des ports de Namibie.

Le nouveau projet de terminal à conteneurs du port de Walvis Bay renforcera considérablement l’action menée par la Banque en matière d’intégration régionale et de commerce interrégional. Une plus grande efficacité du port, l’augmentation des échanges commerciaux et la création de nouveaux emplois devraient contribuer au développement du secteur privé et à la réduction de la pauvreté dans la région de la SADC, et favoriser une croissance inclusive.

OLIVIA NDONG OBIANG

 

Check Also

Showcases investment opportunities in Africa to Nordic investors

The African Development Bank in a multidisciplinary team roadshows has presented financial products and investment …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *