Home / Actualités économiques / Impact@Africa, pour réaliser les Objectifs mondiaux
????????????????????????????????????

Impact@Africa, pour réaliser les Objectifs mondiaux

Johannesbourg, le 28 juin 2018 – Le secteur privé, fort de sa large présence sur le terrain et sa capacité d’innovation et d’adaptation est bien placé pour offrir de nouvelles solutions pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). De leur côté, ces derniers représentent des opportunités considérables pour accéder à de nouveaux marchés et investir dans le développement durable.

Conscient de cette réalité, le Programme des nations Unies pour le développement (PNUD) vient de lancer Impact@Africa, une initiative novatrice dans le cadre du Responsible Business Forum qui se tient du 27 au 28 juin à Johannesburg. Impact@Africa œuvre à créer un environnement dynamique favorable aux investissements catalytiques et à éliminer les obstacles au développement du secteur privé dans la région. Cette initiative part du constat que les mesures des pouvoirs publics, bien qu’essentielles, ne suffiront pas à promouvoir le développement durable et la croissance équitable et la réduction de la pauvreté. Les partenaires de développement doivent s’assurer que tous les acteurs concernés – y compris le secteur privé – sont mobilisés.

Présent lors du lancement, Lamin Momodou Manneh, Directeur du Centre de services régional pour l’Afrique a déclaré : « Le PNUD œuvre à approfondir sa collaboration responsable avec le secteur privé en vue de la réalisation des ODD, dans l’esprit de l’Agenda 2063 de l’Union africaine qui ambitionne un continent pacifié, intégré et prospère. »

Pour sa part, Judith Sohinwa, chargée de programme au sein de l’Agence suisse pour la coopération et le développement économiques a dit : « En tant que partenaire de développement, nous accordons la plus haute importance au rôle des investissements catalytiques pour faire face aux enjeux de développement et de durabilité en Afrique subsaharienne. Ils suscitent de plus en plus d’intérêt ces dernières années et commencent à produire leurs effets. Toutefois, il faut faire beaucoup plus pour que secteur privé puisse atteindre son plein potentiel et pour que les investissements catalytiques puissent contribuer de façon sérieuse à combler le manque de financement des ODD en Afrique ».

On estime que rien qu’en Afrique le financement des ODD nécessitera 600 milliards de dollars par an. Les investissements catalytiques, conjugués aux contributions des pays et à l’aide officielle au développement peuvent pallier le manque de financements, mais il faut faire plus pour déployer leur plein potentiel en Afrique.

Leur contribution à l’agenda transformateur de l’Afrique subsaharienne est encore plus évidente, vu la diminution d’autres sources, telles que les investissements directs étrangers qui ont baissé de 21% en 2017.  Pour les gouvernements et les partenaires de développement, la plateforme d’Impact@Africa constitue une opportunité de collaboration concrète. De plus, elle offre des opportunités de partenariats et de sponsoring aux représentants de gouvernements et aux partenaires de développement.

Depuis 2013, le PNUD, par le biais de son Centre de services régional pour l’Afrique œuvre à l’essor des investissements catalytiques en Afrique en collaboration avec l’Union africaine et le soutien de l’Agence suisse pour la coopération et le développement économiques en vue de facilité la contribution du secteur privé à la réalisation des ODD et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

À Addis Abeba : Nchidzi Smarts, Chargé de la communication

Check Also

Elections africaines : état des lieux

Par Franck Kuwonu Tout au long de cette année, des électeurs devraient se rendre aux …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *