Home / Actualités économiques / Graphique de la semaine : les véhicules électriques s’engagent sur une route sinueuse

Graphique de la semaine : les véhicules électriques s’engagent sur une route sinueuse

Christian Bogmans et Lama Kiyasseh ( 13 août 2018)

L’envolée de la demande pour les voitures électriques a été en partie portée par la baisse du coût des batteries lithium-ion—due au progrès technologique—qui alimentent toute une gamme de machines, des voitures électriques aux smartphones.

Le lithium et le cobalt sont des composants essentiels des batteries utilisées dans les voitures électriques. Maintenant, la demande en pleine croissance pour les batteries rechargeables fait grimper les cours de ces matières premières et suscite des préoccupations quant à une éventuelle pénurie capable de ralentir le déploiement des véhicules électriques.

Le prix du carbonate de lithium a augmenté de plus de 30 % en 2017. La hausse du prix du cobalt est encore plus spectaculaire : plus 150 % entre septembre 2016 et juillet 2018. Comme nous l’avions indiqué dans le graphique de la semaine des Perspectives de l’économie mondiale du mois d’avril dernier, cette montée en flèche du prix du cobalt n’est pas une première historique.

Contrairement au lithium, le prix du cobalt devrait rester élevé en raison d’une offre limitée et d’une demande en hausse. En 2016, plus de 50 % du cobalt mondial a été produit par la République démocratique du Congo.

Les prix du cobalt ont également été instables en raison de l’insécurité de sa chaîne d’approvisionnement. Comme l’illustre ce graphique, le cours du cobalt a connu quatre périodes de flambée depuis 1915. Le marché a vite réagi à celles de 1978–81 et de 1995–96 : la production mondiale a augmenté de 54,1 % en 1983 et de 36,1 % en 1995, dépassant de loin la moyenne sur 50 ans de 4,8 %. La hausse des prix enregistrée depuis 2016 et celle prévue pour 2018-19 laissent penser que l’histoire pourrait être en train de se répéter, entraînant un nouveau rebond de la production, du moins provisoire. En effet, les prix du cobalt se sont quelque peu contractés ces derniers mois, en réaction à une production bien plus forte en République démocratique du Congo et à une demande plus faible de la part de la Chine.

Plusieurs facteurs pourraient limiter cette volatilité des prix, comme le développement des filières de recyclage du cobalt et la découverte de nouvelles techniques d’extraction primaire.

Et surtout, la technologie des batteries continue d’évoluer et pourrait à terme stopper la hausse des prix du cobalt. Une des principales alternatives au modèle actuel de batterie lithium-ion, la batterie à électrolyte solide, nous permettrait de produire des batteries plus petites et à forte densité énergétique sans cobalt.

En poursuivant la recherche et l’innovation dans ce domaine, de nouvelles avancées dans la conception de voitures électriques et d’appareils électroniques portables pourraient être à l’horizon.

Check Also

Showcases investment opportunities in Africa to Nordic investors

The African Development Bank in a multidisciplinary team roadshows has presented financial products and investment …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *