Home / Actualités sur l'investissement / Sénégal:Un mécanisme de financement mondial de la santé “satisfait” du dossier d’investissement du Sénégal
[APS] Selon un communiqué reçu jeudi du ministère de la santé et de l'Action sociale, une réunion de ce mécanisme de financement s'est tenue dernièrement à Washington, rencontre au cours de laquelle chaque pays bénéficiaire du GFF, dont le Sénégal, a fait la situation de l'état d'avancement de l'élaboration de son dossier d'Investissement ou de sa mise en oeuvre.

Sénégal:Un mécanisme de financement mondial de la santé “satisfait” du dossier d’investissement du Sénégal

Selon un communiqué reçu jeudi du ministère de la santé et de l’Action sociale, une réunion de ce mécanisme de financement s’est tenue dernièrement à Washington, rencontre au cours de laquelle chaque pays bénéficiaire du GFF, dont le Sénégal, a fait la situation de l’état d’avancement de l’élaboration de son dossier d’Investissement ou de sa mise en œuvre.

A cette occasion, rapporte-t-il, le ministre sénégalais de la santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a présenté l’état d’avancement de l’élaboration du dossier d’Investissement du Sénégal, validé techniquement en mars 2018.

Parlant de la cartographie du financement et de la budgétisation, le ministre a fait savoir que le Sénégal se trouvait actuellement “à la phase de finalisation, s’en suivra le partage du document avec les autres secteurs avant sa validation politique”.

Abdoulaye DIouf Sarr a partant réaffirmé l’engagement du Sénégal à contribuer au renforcement de ce cadre de partenarial qui lui permet d’avoir “des ressources supplémentaires dans la promotion de la santé de la mère et l’enfant pour accélérer l’élimination des décès évitables des femmes et des enfants à l’horizon 2030”.

Il était accompagné du directeur de la Santé de la mère et de l’enfant et du directeur de l’Agence de la Couverture maladie universelle.

Entre autres questions abordées au cours de la rencontre, figure celle de la reconstitution du fonds fiduciaire de 2 milliards dollars pouvant prendre en compte les besoins de 50 pays.

Seuls 254 millions de dollars sont disponibles actuellement, signale le communiqué selon lequel la réunion de novembre du mécanisme en Norvège devrait permettra de mobiliser l’ensemble du financement.

En marge de la réunion, Diouf Sarr a rencontré le représentant de la Fondation Bill et Melinda Gates et de “Merk for Mothers” autour du modèle d’accessibilité du médicament dénommé “Yeksina”, mis en œuvre par la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA), rapporte le communiqué.

Le Mécanisme de financement mondial (GFF) de la Banque mondiale est un partenariat à multiples parties prenantes qui appuie les efforts menés par les pays pour améliorer la santé des femmes, des enfants et des adolescents.

Check Also

Pacte avec l’Afrique : engager des réformes pour attirer davantage d’investisseurs privés sur le continent

Soumis par Omowunmi Ladipo Le G20, le Groupe de la Banque mondiale, le Fonds monétaire …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *