Home / Actualités sur l'investissement / Sénégal:Sédhiou – Le Boudie-Diassing dénonce la réparation en latérite de la boucle
[Sud Quotidien] Les populations du Boudié et du Diassing, dans l'Ouest de Sédhiou, ont fait face à la presse hier, mercredi 25 avril, par l'entremise de leur collectif, pour dénoncer les travaux de réparation de la route qui ceinture leurs terroirs.

Sénégal:Sédhiou – Le Boudie-Diassing dénonce la réparation en latérite de la boucle

Par Moussa Drame

Les populations du Boudié et du Diassing, dans l’Ouest de Sédhiou, ont fait face à la presse hier, mercredi 25 avril, par l’entremise de leur collectif, pour dénoncer les travaux de réparation de la route qui ceinture leurs terroirs.

Initialement engagées à prendre part à une gigantesque marche de protestation, ces populations qui n’en avaient pas autorisées, ont organisé à la place un point de presse. Les manifestants exigent le bitumage de l’axe au lieu du rafistolage en cours.

En lieu et place d’une marche non autorisée, les populations de la zone de Boudié, regroupées au sein du Collectif pour le développement du Boudié et du Diassing, se sont contentées d’un point de presse, hier mercredi, pour exprimer leur déception. A haute et intelligible voix, ces populations s’offusquent des travaux de réparation de la route appelée «Boucle du Boudié» alors qu’il était initialement prévu le bitumage de l’axe tel que recommandé par la réunion du Conseil des ministres délocalisée à Sédhiou, en février 2015.

S’exprimant au sujet de leurs préoccupations, Boubacar Camara, le coordonnateur du Collectif pour le développement du Boudié/Diassing explique que «le Boudié et le Diassing souffrent depuis très longtemps d’un enclavement grave à l’origine de la situation de pauvreté des populations qui y vivent. Les produits fruitiers, les légumineux et autres produits de l’agriculture pourrissent en zone de production, faute de moyens d’évacuation. Les malades et femmes enceintes en souffrent également. Lors du Conseil des ministres de Sédhiou, en février 2015, le président Macky Sall s’était engagé à bitumer cette boucle. Et voilà qu’on y met de la latérite. Nous n’en voulons pas du tout. Nous réclamons du goudron, rien que du goudron».

Le Boudié/Diassing redoute une dégradation préjudiciable de la Boucle pendant la saison des pluies, «au regard de la latérite poussiéreuse que l’entreprise en charge de la réparation du tronçon déverse sur la route. Point de doute que l’hivernage va être la catastrophe pour nous. Les glissades des voitures seront à l’origine de nombreux accidents, des désagréments pires que ce que nous endurions jusqu’ici».

Boubacar Camara le coordonnateur de ce collectif précise que ni l’organisation de ce rassemblement, ni ses objectifs ne sont politiques. «Notre organisation est apolitique. En son sein, vous y retrouverez toutes les sensibilités de la population du Boudié et du Diassing, tous pressés de sortir de cet enfer de l’enclavement. Notre seule ambition est que cette route soit vraiment bitumée avec des infrastructures structurantes pour redonner goût à cette population en marge des délices de la vie, ce sera un rééquilibrage en faveur d’une zone toujours laissée en rade».

Par la voix de leur coordonnateur toujours, ces populations du Boudié et du Diassing ne comptent point baisser les bras, jusqu’à l’apparition des premières couches de goudron (bitume) qui mettront fin aux dures années d’enclavement et de pauvreté.

Check Also

Créons un meilleur système commercial mondial

Par Christine Lagarde Des ingénieurs inspectent l’impression 3-D d’un cadre de vélo en Californie : la …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *