Home / Actualités sur l'investissement / Sénégal:Santé sécuritaire sur les lieux du travail – 1.700 accidents professionnels en 2017
[Le Soleil] Le Conseil national du patronat du Sénégal (Cnp) a, dans le cadre de la décentralisation de ses activités de sensibilisation, mis à profit ce mois d'avril de la prévention dédié au niveau international à la santé et la sécurité au travail pour venir à Thiès.

Sénégal:Santé sécuritaire sur les lieux du travail – 1.700 accidents professionnels en 2017

Par Mbaye Ba

Le Conseil national du patronat du Sénégal (Cnp) a, dans le cadre de la décentralisation de ses activités de sensibilisation, mis à profit ce mois d’avril de la prévention dédié au niveau international à la santé et la sécurité au travail pour venir à Thiès.

Au cours d’un atelier de partage, les responsables du Cnp, de l’Organisation internationale du travail (Oit) et du ministère du Travail et de la Formation professionnelle représenté par l’inspecteur régional du travail de Thiès se sont adressés aux étudiants de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel de Thiès (Isep), de futurs travailleurs ou employeurs.

Pour coller au thème à savoir « améliorer la santé et la sécurité des jeunes travailleurs », Amadou Massar Sarr du Cnp s’est attelé à montrer aux jeunes futurs travailleurs qu’il y a des risques dans toutes les zones du travail. « C’est pourquoi, il faut avoir une bonne appréciation du risque pour pouvoir anticiper, agir en amont pour l’éviter. Mais, pour cela, nous devons développer la culture de prévention », a-t-il lancé.

Ainsi, tout au long de la projection, il a eu à montrer dans le quotidien des Sénégalais ce manque d’attention face au risque ; un comportement qui trouve son prolongement jusque dans l’entreprise. D’ailleurs, Amadou Massar Sarr a indiqué que 1700 accidents professionnels déclarés ont été répertoriés l’an dernier. « Donc, il appartient à chacun de nous d’avoir le bon réflexe de sécurité car prévenir vaut mieux que guérir », a-t-il noté.

Dans le même sillage, Marie Diallo, directrice de la prévention des risques professionnels à la Caisse de sécurité sociale, a soutenu que l’accident de travail pénalise doublement l’entreprise en ce sens qu’elle lui prive d’une compétence mais aussi fait perdre de l’argent dans la prise en charge l’accidenté et le payement des dommages. A ce propos, environ 4 milliards de FCfa ont été payés en guise de réparation du préjudice. Une hémorragie financière à stopper et que seule une culture de la prévention, inculquée aux jeunes élèves en formation professionnelle devrait pouvoir juguler. Selon Julie Kazagui, spécialiste principal pour les activités des employeurs, représentante régionale de l’Organisation internationale du travail à Dakar, 2,78 millions de travailleurs meurent par an dont 387.000 décèdent dans des accidents du travail, soit 13,7 %. « D’où toute la pertinence de cette approche du Cnp qui vise à préparer les jeunes en formation professionnelle à la culture de prévention du risque », a-t-elle soutenu. Au nom du ministre du Travail, l’inspecteur régional du travail de Thiès, Amadou Baldé, a indiqué qu’en matière de protection et de prévention, l’arsenal juridique est bien fourni au Sénégal. « Cependant, une bonne sensibilisation sur la question sur les jeunes en formation professionnelle est la meilleure approche », a-t-il confié.

Check Also

Créons un meilleur système commercial mondial

Par Christine Lagarde Des ingénieurs inspectent l’impression 3-D d’un cadre de vélo en Californie : la …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *