Home / Actualités sur l'investissement / Guinée:Obtention du terminal conteneur par Bolloré
[Aminata.com] Les salives ne cessent de couler dans cité de Conakry depuis l'arrestation du PDG du Groupe Bolloré par la justice française. Vincent Bolloré est poursuivi pour corruption, complicité de faux, et abus de confiance concernant l'attribution des concessions portuaires en Guinée et au Togo.

Guinée:Obtention du terminal conteneur par Bolloré

Par Ibrahima Sory BARRY

Les salives ne cessent de couler dans cité de Conakry depuis l’arrestation du PDG du Groupe Bolloré par la justice française. Vincent Bolloré est poursuivi pour corruption, complicité de faux, et abus de confiance concernant l’attribution des concessions portuaires en Guinée et au Togo.

Lors d’un entretien accordé à notre rédaction par l’agent judiciaire qui connait bien ce dossier nous a donné quelques éclaircissements permettant le Groupe Bolloré de décrocher ce projet du terminal conteneur devant la société GETMA.

Selon Me Jean Alfred Mathos actuel président du parti de l’Union pour le Progrès de Guinée (l’UPG) c’est en aout 2008, qu’il a pris fonction comme agent judiciaire de l’Etat. Un agent judiciaire est un agent qui est chargé de recevoir tous les contentieux auxquels l’Etat est concerné en défense ou en attaque.

« Dès que j’ai pris fonction, les premiers dossiers brulant que j’ai eu c’est le dossier du port. Le port est un dossier très sensible. Un appel avait été lancé. Ceux qui n’ont pas gagné l’appel d’offre à l’occurrence Bolloré, Maersk, Getma-Guinée se sont plaints, ils ont attaqué l’Etat pour abus administratif. Saisi de ce dossier, puisse que je dépends de la présidence de la République, je me suis référé. On a regardé le dossier avec des débats contradictoires, on s’est dit, il y a des points d’ombre dans cet appel d’offre. Quand il y a des doutes comme ça, il est plus prudent de suspendre l’exécution, pas d’annuler la convention, de suspendre l’exécution de la convention en attendant d’éclaircir toute cette zone d’ombre », nous a-t-il expliqué.

Me Mathos a poursuivi son intervention en soulignant qu’avant d’éclaircir cela, le président de la République feu général Lansana Conté est décédé. Le CNDD est arrivé aux affaires. Les mêmes causes amenant les mêmes effets, les mêmes plaintes reviennent encore sur la table du président Dadis Camara.

« J’étais encore agents judiciaire à l’époque et j’ai saisi encore le même problème. Maintenant j’ai dit on va aller dans la convention, pour voir est ce que l’Etat et la direction nationale, chacun d’eux a respecté ses obligations contractuelles. Vis-à-vis de l’Etat, il y avait quasiment pas de problème parce que l’Etat devrait mettre le port conteneur à disposition et voir si GETMA international au niveau de ses capacités financière était à la mesure de répondre aux désirs. Ce comité de suivi était chargé d’évaluer cela. Entre temps, je quitte aux affaires en 2010, mais l’affaire continue a persisté. En 2010, quand le président Alpha a pris le pouvoir, il a pris un décret pour donner le port à Bolloré qui était le second de l’appel d’offre. Moi c’est jusqu’en ce moment que j’ai suivi l’affaire ».

Le marché du terminal conteneur a été donné de gré à gré à Bolloré !

« Ce n’est pas un gré à gré. Dans un appel d’offre, vous avez une partie administrative qui est du marché public. Quand le premier est défaillant, on donne au second. C’est le second qui passe. Donc, ce n’est pas de gré à gré. Faire un appel d’offre c’est beaucoup de travailles, il faut gagner du temps. Il y avait beaucoup de problèmes au port, la partie administrative veuille que si le premier était défaillent qui était GETMA qu’on donne au second qui était Bolloré et c’est qui a été fait », a conclu l’ancien agent judiciaire de l’Etat.

Check Also

Créons un meilleur système commercial mondial

Par Christine Lagarde Des ingénieurs inspectent l’impression 3-D d’un cadre de vélo en Californie : la …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *