Home / Actualités sur l'investissement / Guinée:Affaire Bolloré en guinée – Les démentis de la commission d’enquêtes administrative
[Aminata.com] Jeudi, 26 avril 2018 à Conakry, le gouvernement guinéen à travers une commission d'enquête administrative, mise sur pieds depuis l'avènement du président Alpha Condé à magistrature suprême, était en face de la presse par rapport au soupçon d'acquisition des concessions portuaires en Guinée par le groupe Vincent Bolloré inculpé dans la corruption d'argent publics.

Guinée:Affaire Bolloré en guinée – Les démentis de la commission d’enquêtes administrative

Par Zézé Enèma Guilavogui

Jeudi, 26 avril 2018 à Conakry, le gouvernement guinéen à travers une commission d’enquête administrative, mise sur pieds depuis l’avènement du président Alpha Condé à magistrature suprême, était en face de la presse par rapport au soupçon d’acquisition des concessions portuaires en Guinée par le groupe Vincent Bolloré inculpé dans la corruption d’argent publics.

Suite à cette situation l’ancien Secrétaire général à la Présidence de la République, Alpha Ibrahima Keira : « les gens pensent que le président de la République soit mêlé à la passation de ce marché GETMA à Bolloré. Mais je dirai à tous que le président Alpha Condé a pris le train en marche. Il n’a été en aucun moment mêlé à cette affaire » a témoigné l’ex-homme fort du régime Conté.

Selon lui, si le marché a été attribué à Bolloré, c’est parce que la loi guinéenne dispose que : « lorsque dans un appel d’offres, les négociations ne sont pas fructueuses avec le premier soumissionnaire, vous êtes amenés à vous rabattre sur le suivant qui est sur la liste dans ce cas.»

Les conférenciers ont révélé que, l’investissement du groupe Bolloré est estimé à 135 millions d’euros pour la modernisation du port conteneurs de la Guinée Conakry.

Check Also

Ile Maurice:Employés étrangers maltraités – Chuttoo dénonce «un système mafieux qui favorise le trafic humain»

[L'Express] Le président de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP), est catégorique. «Il y a un système mafieux qui favorise le trafic humain à Maurice.» Reaz Chuttoo intervenait à l'issue d'une réunion avec les officiers du ministère du Travail, ce jeudi 10 mai.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *