Home / Actualités sur l'investissement / Angola:Des vendeurs de rue appelés à l’enregistrement
[ANGOP] Luanda -Les administrateurs municipaux et communaux et le président de la commission administrative de Luanda ont été appelés ce lundi, à sensibiliser et à enregistrer les vendeurs de rue, pour une meilleure organisation commerciale.

Angola:Des vendeurs de rue appelés à l’enregistrement

Luanda — Les administrateurs municipaux et communaux et le président de la commission administrative de Luanda ont été appelés ce lundi, à sensibiliser et à enregistrer les vendeurs de rue, pour une meilleure organisation commerciale.

L’appel a été lancé par le gouverneur provincial de Luanda, quand il procédait à l’ouverture d’un séminaire sur “Les hypothèses pour uniformiser les procédures d’activité de licence commerciale et industrielle, ainsi que les problèmes de production et de commercialisation du pain”.

Selon le gouverneur, il est nécessaire que les commerçants informels deviennent formels, dans l’activité économique, pour mieux organiser leurs affaires et la création, sans bureaucratie, de micro et petites entreprises.

Le gouvernant a déclaré que la moralisation du commerce et de la petite activité industrielle de prestation des services est urgente, faisant en sorte que le travail d’inspection et d’inspection tienne toujours à l’esprit la primauté de la légalité et de l’éthique.

Il a appelé à la nécessité d’une plus grande interaction entre les différents acteurs publics et privés dans le secteur du commerce, des services et de l’industrie, cultivant l’esprit et la culture de l’échange d’expériences entre eux.

Adriano Mendes de Carvalho souhaite qu’avec cette rencontre, les critères d’octroi de licence commerciale industrielle soient uniformisés pour la formalisation de la production et la vente de produits de base, y compris le pain.

Le vice-président de la Commission administrative de la ville de Luanda pour le secteur économique, les administrateurs municipaux adjoints du secteur économique, les directeurs du commerce, les chefs de département du commerce et de l’industrie et les fonctionnaires du ministère du Commerce, participent à ce forum.

Les participants discutent des «moulins à blé», de la «disponibilité sur le marché des pièces de rechange et de réparation pour les boulangeries», «de la disponibilité de l’approvisionnement en matières premières pour la production de pain», de l’«organisation du réseau de vente de pain à Luanda “et “formation des entrepreneurs».

L’événement doit se terminer cet après-midi.

Check Also

Ile Maurice:Employés étrangers maltraités – Chuttoo dénonce «un système mafieux qui favorise le trafic humain»

[L'Express] Le président de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP), est catégorique. «Il y a un système mafieux qui favorise le trafic humain à Maurice.» Reaz Chuttoo intervenait à l'issue d'une réunion avec les officiers du ministère du Travail, ce jeudi 10 mai.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *