Home / Actualités sur l'investissement / Algérie:Installation du comité de pilotage du projet de production de phosphate et de pétrochimie
[Algerie Presse Service] ALGER - Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a procédé, jeudi à Alger, à l'installation du Comité intersectoriel de pilotage du méga projet de partenariat pour l'exploitation de phosphate et le développement des industries pétrochimiques, a indiqué ce ministère dans un communiqué.

Algérie:Installation du comité de pilotage du projet de production de phosphate et de pétrochimie

ALGER – Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a procédé, jeudi à Alger, à l’installation du Comité intersectoriel de pilotage du méga projet de partenariat pour l’exploitation de phosphate et le développement des industries pétrochimiques, a indiqué ce ministère dans un communiqué.

La concrétisation de ce méga-projet, appelé CPP, s’inscrit dans la dynamique du développement économique voulue et impulsée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et devra permettre à l’Algérie de “devenir un pôle mondial d’exportation d’engrais phosphatés et de ses dérivés”, note la même source.

De par l’importance de ses réserves en phosphate qui la place parmi les premiers pays riches en cette matière, l’Algérie, qui est déjà l’un des plus importants producteurs d’engrais azotés (urée) dans le bassin méditerranéen, ambitionne, à travers ce méga-projet stratégique, d’atteindre une production de phosphates de près de 11 millions de tonnes/an contre 1 à 1,5 millions de tonnes/an actuellement.

Lire aussi: Sonatrach: la pétrochimie en “fer de lance” pour le développement économique du pays

Ce projet intégré permettra aussi la fabrication des engrais azotés et phosphatés nécessaires au développement de l’agriculture. Ce qui va contribuer à assurer la sécurité alimentaire et l’autosuffisance en cette matière, précise le ministère.

Selon la même source, ces produits seront destinés en partie à la satisfaction des besoins du marché national, tandis que le reste sera écoulé sur le marché international.

La cérémonie d’installation de ce comité s’est tenue en présence des secrétaires généraux des ministères, respectivement, des Ressources en eau, de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, des Travaux publics et des transports, du P-dg de Sonatrach, ainsi que des représentants des ministères, respectivement, de l’Industrie et des mines, des Finances et de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire.

Ce comité, présidé par la secrétaire générale du ministère de l’Energie, est composé des représentants de l’ensemble de ces ministères et de Sonatrach, du groupe public industriel d’engrais et de produits phytosanitaires (Asmidal), du groupe industriel public Manadjim El Djazair (Manal) et de l’Agence nationale de développement des investissements (Andi).

Il a pour mission notamment d’assister et d’accompagner Sonatrach dans la prise en charge de ce grand projet structurant situé dans la wilaya de Tébessa, et ayant pour objectif la production d’engrais phosphatés et azotés, des acides phosphoriques et dérivés, et de l’ammoniac, souligne la même source.

Il est également chargé de la mise en cohérence, entre ces différents secteurs, de toutes les actions à entreprendre dans le cadre de ce méga-projet qui devra permettre la valorisation en Algérie des ressources naturelles disponibles tels que le phosphate et le gaz naturel.

Dans son intervention, M. Guitouni a mis en évidence l’importance “stratégique” de ce méga-projet intégré pour le pays et a indiqué que son succès doit reposer sur une “collaboration étroite et efficace” entre ces secteurs qui doivent s’impliquer de manière effective et apporter des réponses et des solutions à toutes contraintes qui se poseraient durant la phase de réalisation du projet.

Ce comité, a insisté le ministre, “doit assumer des missions importantes non seulement sous forme d’assistance au groupe Sonatrach mais également celle de s’assurer du lancement et du suivi de la réalisation des infrastructures connexes induites par la mise en œuvre de ce grand projet” (infrastructures liées au transport comme le rail et le portuaire, la mobilisation de l’eau, la disponibilité du foncier et l’énergie…).

M. Guitouni a tenu à remercier les membres du comité pour le temps consacré et l’apport de leur expertise pour ce méga projet en appelant à une “forte mobilisation collective” pour réussir ce projet stratégique.

Check Also

Ile Maurice:Employés étrangers maltraités – Chuttoo dénonce «un système mafieux qui favorise le trafic humain»

[L'Express] Le président de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé (CTSP), est catégorique. «Il y a un système mafieux qui favorise le trafic humain à Maurice.» Reaz Chuttoo intervenait à l'issue d'une réunion avec les officiers du ministère du Travail, ce jeudi 10 mai.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *