Home / Actualités économiques / Renforcer la capacité de l’Afrique dans les négociations économiques internationales

Renforcer la capacité de l’Afrique dans les négociations économiques internationales

La quatrième édition de l’atelier annuel sur les négociations économiques internationales aura lieu à Libreville, au Gabon, du 23 au 27 avril sous le thème « Renforcer les capacités de négociation de l’Afrique pour de meilleurs contrats avec le reste du monde ».

Organisé par la Division pour le renforcement des capacités (CDD) de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), cet atelier vise à combler les lacunes perçues dans les compétences et les capacités des gouvernements et des institutions africaines à négocier des accords internationaux servant au mieux les intérêts nationaux et continentaux.

« C’est une plate-forme pour les négociateurs nationaux de tous les pays africains pour échanger leurs expériences, explorer les options et les stratégies pour une éventuelle coordination des positions, écouter et interagir avec les grands penseurs et praticiens mondiaux dans le domaine des négociations économiques », déclare Martin Ndende, Conseiller régional principal de ladite Division.

M. Ndende dit que la nécessité de cet atelier découle en grande partie du fait que l’engagement économique de l’Afrique avec le reste du monde détermine effectivement sa prospérité future.

C’est dans ce contexte, ajoute-t-il, « que nous nous concentrons sur quatre grands thèmes : l’investissement, la fiscalité et les instruments financiers, le commerce, les contrats de ressources naturelles et les questions de genre en tant que défi transversal dans les négociations économiques internationales ».

Les ministres africains ont toujours fait appel aux institutions continentales afin que celles-ci fournissent une assistance en matière de renforcement des capacités dans le domaine des négociations. Cet atelier répond donc à ces appels avec un accent particulier sur les mesures à mettre en place pour que les États membres puissent au mieux protéger leurs intérêts nationaux au détriment d’accords / contrats internationaux peu avantageux.

Cet atelier se fonde également sur le rôle de la CEA à promouvoir des politiques et des programmes qui renforcent le processus d’intégration économique africaine en aidant les États membres à élaborer des positions communes lors de négociations internationales et en améliorant également les compétences des négociateurs africains à obtenir des accords optimaux pour leur pays et régions des négociations bilatérales et internationales.

Les participants comprennent des négociateurs nationaux principaux de tous les États membres de la CEA, des représentants de la Commission de l’Union africaine, des Commissions économiques régionales, des institutions universitaires et d’autres experts des négociations économiques.

(CEA)

Check Also

De jeunes entrepreneurs africains discutent avec les décideurs sur les systèmes alimentaires durables

Le marché des produits alimentaires devrait prospérer en Afrique, ce qui devrait être très favorable …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *