Home / Actualités économiques / Première visite officielle d’un président de la Banque africaine de développement à São Tomé-et-Príncipe

Première visite officielle d’un président de la Banque africaine de développement à São Tomé-et-Príncipe

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement Akinwumi Adesina est arrivé à São Tomé-et-Principe pour une visite officielle de cinq jours, destinée à renforcer l’alliance qui unit l’organisation panafricaine et cet État insulaire à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et à l’économie fragile. Il est le premier président du groupe de la Banque à s’y rendre dans un cadre officiel.

Akinwumi Adesina a été accueilli à son arrivée par Américo dos Ramos, le ministre des Finances, du commerce et de l’économie bleue, par ailleurs gouverneur de la Banque africaine de développement, et par le ministre des Affaires étrangères, Urbino Botelho.

Développer un secteur financier compétitif

Dès lundi 4 juin, le président de la Banque africaine de développement a lancé le projet d’infrastructure de paiement et d’inclusion financière (SPAUT), dans l’optique d’encourager un secteur financier compétitif. Financé par un prêt de 2,16 millions de dollars américains du Fonds africain de développement, une contribution de 299 000 dollars de la Banque mondiale et de 345 600 euros du Fonds fiduciaire portugais, le projet entend élargir l’inclusion financière sur l’île.

« Le projet de système de paiement inauguré aujourd’hui va avoir un impact considérable sur le développement de São Tomé. Une infrastructure de paiement modernisée permet et favorise l’interconnexion avec les cartes de crédit internationales telles que Visa et MasterCard », a déclaré le président de la Banque. Et de poursuivre : « Du coup, cela va aider le pays à se positionner pour ce qui pourrait bien être une véritable ruée vers l’or dans le domaine du tourisme, et ainsi tirer des bénéfices à long terme et plus durables de la hausse des échanges régionaux et internationaux, qui sont vitaux pour les économies insulaires. Le projet va également favoriser la croissance du secteur privé grâce à des conditions de gestion financières plus souples pour les entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises. »

Américo Dos Ramos a salué l’aboutissement d’un projet attendu de longue date. « Nous devons répondre aux attentes de notre économie dynamique et en pleine croissance, et notre programme de transformation exige d’améliorer notre plateforme financière pour faciliter les transactions financières nationales et internationales », a-t-il indiqué.

Le président de la Banque africaine de développement et sa délégation s’étaient entretenus auparavant avec le Premier ministre de São Tomé, Patrice Emery Trovoada, le gouverneur de la Banque centrale, Hélio Silva Almeida, et les ministres respectivement chargés des Finances, des Infrastructures, de l’Agriculture et de l’Éducation. Une rencontre avec le chef de l’État, Evaristo Carvalho, est également au programme.

« Malgré les nombreux accomplissements du gouvernement, notre pays reste confronté à des défis », a souligné le Premier ministre, pour qui l’amélioration des infrastructures aéroportuaires, qui a permis d’accueillir davantage de touristes, et la gestion des ports sont les principaux piliers du développement économique.

M. Adesina a salué l’engagement continu du gouvernement dans la poursuite de réformes macroéconomiques et structurelles en faveur de la stabilité et de la croissance. « Ce pays magnifique est béni. Il n’y a aucune raison que la pauvreté persiste ici », a-t-il déclaré. Créer des emplois, en particulier pour les jeunes et les femmes, est une priorité pour assurer une croissance inclusive, a souligné le président Adesina, avant d’indiquer que la Banque est prête à aider São Tomé-et-Principe à développer une stratégie pour l’économie bleue.

« Nous croyons en l’économie et à l’avenir de ce pays »

Lors de ses rencontres avec les donateurs, les banques et le secteur privé, le président de la Banque les a invités au Forum de l’investissement en Afrique (FIA), programmé du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Au programme de la visite du président Adesina, figure la visite de deux établissements, financés par la Banque africaine de développement, qui ont eu un fort impact sur le développement en milieu rural : le Centre de recherche agronomique et technologique (CIAT), chargé de la protection et du contrôle des denrées alimentaires et de la préservation des semences, et le Centre d’amélioration des techniques agropastorales (CATAP) — tous deux ont été restaurés et équipés grâce à la Banque.

M. Adesina doit également se rendre à Agripalma, une concession sur près de 5 000 hectares située dans le sud de l’île et vouée à la culture industrielle de palmier à huile. Plus de 2 200 hectares de palmeraies ont été plantés. Une usine — actuellement en construction — doit entrer en service cette année, en 2018.

Au dernier jour de sa visite officielle, M. Adesina se rendra sur l’île de Principe pour y rencontrer le président du gouvernement régional, José Cassandra.

Le Groupe de la Banque africaine de développement a commencé ses opérations de prêt à São Tomé-et-Principe en 1978. Le pays a accueilli l’un des premiers bureaux pays de la Banque, inauguré en 1995. Depuis 1978, le pays a bénéficié d’un total de 195,20 millions de dollars de financements depuis 1978. L’aide s’est étendue à plusieurs secteurs clés de l’économie, notamment l’agriculture, les programmes d’ajustement structurel, l’énergie, les transports, les routes, les télécommunications, l’eau et l’assainissement, la gouvernance, le secteur financier et le développement du secteur privé.

À ce jour, six opérations sont en cours de mise en œuvre, d’une valeur de 35,38 millions de dollars. Le secteur public concentre l’intégralité du portefeuille de projets, qui ne compte aucune opération multinationale ou menée par le secteur privé, et met l’accent sur l’agriculture (57 %), les opérations multisectorielles (37 %), et le secteur financier (6 %).

OLIVIA NDONG OBIANG

Check Also

African Development Bank hosts Partnership Day with International Finance Corporation

Following a series of meetings between the African Development Bank and the International Finance Corporation …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *