Home / Actualités économiques / La BEI finance le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou à hauteur de 50 millions d’euros

La BEI finance le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou à hauteur de 50 millions d’euros

La Banque européenne d’investissement (BEI), représentée par son Vice-Président Ambroise Fayolle et le Gouvernement du Bénin, représenté par le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané ont procédé aujourd’hui à Paris, à la signature d’un accord de prêt de 50 millions d’euros, représentant la contribution de la BEI au Programme d’assainissement pluvial de Cotonou.

Ce projet, également soutenu par la Banque Mondiale, l’Agence française de développement, la Banque africaine de développement, la Banque islamique de développement et la Banque ouest africaine de développement vise à protéger Cotonou des inondations cycliques auxquelles la ville est durement confrontée durant chaque saison de pluie.

Il s’inscrit pleinement dans les priorités de la BEI sur l’ensemble du continent africain, à savoir lutter contre les effets du changement climatique, mais aussi améliorer le cadre de vie pour favoriser l’essor économique des villes du continent.

« Ce prêt traduit la volonté de l’Europe de soutenir le gouvernement béninois dans ses actions de développement économique, s’est félicité Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. Il s’ajoute à plusieurs opérations de financement de la banque de l’Union Européenne signées ces dernières années dans le secteur de l’eau, de l’énergie ou dans l’aide aux PME ».

« Plus qu’une signature, la cérémonie de ce jour permettra à près d’un million deux cent mille de nos compatriotes, d’être désormais à l’abri des inondations lors des prochaines saisons de pluie. Le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou est aussi la clé pour le développement économique de la ville et l’inclusion sociale de ses habitants », s’est réjoui Monsieur Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement.

Contact (Paris): Cyrille Lachevre, c.lachevre@ext.eib.org

Check Also

Hacker les politiques publiques, ou une approche délibérative pour aider les gouvernements d’Afrique de l’Ouest à élaborer de meilleures politiques

Soumis par Alexandre Laure Que se passerait-il si vous mettiez tous les acteurs de l’écosystème …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *